Ce que devraient faire tous les pays africains: La Tanzanie interdit l’exportation de minerais non traités

La Tanzanie a interdit vendredi l’exportation de minerais bruts, non traités, afin de développer le secteur de la minéralurgie, dans le but de créer de nouveaux emplois locaux et d’augmenter les revenus tirés de ses mines.

Les compagnies et personnes qui exportaient les minerais en vue « du traitement, de la fonte ou du raffinage » à l’étranger, « doivent arrêter immédiatement et commencer à faire ce travail dans le pays », a indiqué dans un communiqué le ministère de l’Énergie et des mines.

Cette interdiction concerne notamment les minerais d’or, de cuivre, de nickel et d’argent.

La Tanzanie espère ainsi que le traitement des minerais dans le pays lui permettra de créer de nouveaux emplois, tout en développant une expertise locale, et de tirer plus de revenus de l’exportation de minerais traités.

« Le gouvernement apportera l’appui nécessaire aux opérateurs impliqués dans le traitement des minerais à l’intérieur du pays, en particulier dans la fonte et le raffinage », a ajouté le ministère.

Le sous-sol tanzanien est riche en minerais parmi lesquels l’or, dont il est le quatrième producteur africain. Métal le plus exporté par la Tanzanie, l’or est l’une des principales sources de devises du pays.

Le pays exporte aussi du cuivre, du nickel, des diamants et d’autres pierres précieuses comme la tanzanite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s