Le Burundi se retire de la Cour pénale internationale : l’Assemblée nationale vote en faveur du retrait de la CPI .

Comme le président Pierre Nkurunziza l’avait souhaité, l’Assemblée nationale burundaise a adopté, ce mercredi 12 octobre, le projet de loi relatif au retrait de la CPI. « Le Burundi a adhéré volontairement à la CPI. Le retrait est aussi volontaire », a commenté Laurentine Kanyana, ministre burundaise de la Justice, peu avant le débat au sein de l’hémicycle, assurant que toutes les dispositions du statut de Rome ont été versées dans la législation pénale du pays.

Le débat – parfois houleux – qui a suivi n’a rien changé. Le texte a en effet été approuvé à 94 voix contre 2. Soit par plus des 2/3 des 104 députés présents à l’Assemblée nationale. Quatorze d’entre eux se sont abstenus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s